La Coutellerie " Maison Poly" au service des arts de la table depuis 168 ans

couteau_Lyon_confluent
03/10/2015

La Coutellerie  » Maison Poly » au service des arts de la table depuis 168 ans

Chers lecteurs,

La qualité des couteaux a un retentissement sur la perception que nous avons de nos moments passés à notre table ou encore à la table d’un chef.

En effet, le couteau a toujours été le compagnon de l’homme pour l’aider à survivre, découper sa nourriture, mais aussi sculpter, façonner,… Cet outil incontournable doit être esthétique et solide, mais avant tout efficace dans son usage premier, usage que nous voudrons bien définir au gré de nos humeurs.

Dans les arts de la table contemporains, les couteaux sont principalement en inox et monoblocs, avec une esthétique répondant au style du restaurant ou au style que Maître et Maîtresse de maison désir influer lors d’une réception, d’un dîner entre amis.

En quelques mots simples, la qualité de la coutellerie ne doit pas être négligée, car elle a un retentissement sur la perception de votre cuisine, de votre qualité, de votre niveau de sensibilité à l’autre.

j’en prends pour exemple un serveur de restaurant vous apportant une viande excellente et tendre accompagnée d’un couteau émoussé n’arrivant pas à trancher correctement,…triste expérience n’est ce pas ?

Et bien chers lecteurs et amoureux de Vaise, nous avons la chance, ou plutôt l’honneur de compter parmi les commerçants du 9ème une maison plus que centenaire.

Maison ou règne en roi l’art de la Coutellerie, historiquement, les lames de couteaux ont été fabriquées en pierre taillée, en bronze et en acier.

Depuis l’age de fer, les aciers se sont largement imposés comme matériaux principaux pour la fabrication de lame de couteaux.

La principale évolution a été l’introduction des aciers inoxydables au début du xxe siècle. La production de couteaux contemporaine est constituée pour l’essentiel d’aciers inoxydables et d’aciers carbones.

Les matériaux de manches sont très variés. Les plus courants sont différents types de bois, divers plastiques, les matériaux composite, la corne, l’os..

.

Depuis 2009, la maison POLY, forte de ses 162 ans d’existence, créa le couteau Lyonnais : LE CONFLUENT.

Et oui, Lyon ville éternelle, internationale,…n’avait pas son couteau, sa lame spécifique.

C’est donc une  grande maison de passionnés comme la Maison Poly-coutellerie qui à réparé cet affront que l’histoire du couteau et des arts de la tables faisaient à notre ville.

Je vous livre en image quelques exemples de ce Confluence (Le mien à un manche en bois d’olivier) et le votre …?

 

couteau_Lyon_confluent

C’est un couteau léger, pratique, sans étui (clip poche)…

 

Il est et sera pour vous ce « Petit couteau citadin qui sait rugir » ;

Il faut le tenir en main mais également le voir fermé, car à sa vue, l’on découvre  la « Rencontre » du Rhône et de la Saône… Soit la Confluence qu’il représente à merveille !

 

Au bout du manche vous retrouvez également le lion, symbole de notre belle ville.

Sa lame, dotée d’un excellent tranchant,  à été façonnée assez longue pour trancher une belle rosette lyonnaise, elle s’ouvre et se ferme d’une  seule main .

Je vous invite  donc a venir découvrir Grande rue de Vaise cet outil magnifique, cette création unique et typiquement Lyonnaise qui fera honneur à votre table comme à votre poche.

Je vous souhaite ainsi que l’ensemble de l’équipe de la « Maison Poly-coutellerie » des tables joliment décorées et un tranchant vigoureux.

Longue vie au  CONFLUENT !

Olivier Aubrun 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.